Un Noël dans les Catskills



Auteur: Nora Roberts
Edition: Harlequin
Genre: romance
année de publication: 2011
nombre de page: 362



Synopsis

A la mort de son oncle, Pandora apprend, stupéfaite, qu'elle hérite de la fortune du vieil homme, ainsi que sa maison des Catskills. A une condition ; qu'elle y habite durant six mois avec Michael Donahue, un homme qui l'a toujours horripilée par son arrogance, mais pour lequel son oncle avait une grande estime. D'abord réticente, Pandora finit par accepter, au nom de l'affection qu'elle vouait à son oncle, et par attachement à la demeure, qui abrite ses plus beaux souvenirs d'enfance. Et alors que la neige isole peu à peu la demeure des Catskills du reste du monde, et que Noël approche, Pandora se promet de tout faire pour que cette cohabitation forcée se passe au mieux. Même si Michael, toujours aussi insupportable- et toujours aussi séduisant- la trouble beaucoup trop à son goût.

Mon avis


J’ai décidé de lire ce livre dans le cadre du challenge au fil des saisons et des pages car il aborde le thème de noël mais également parce que c’est toujours agréable de lire une petite romance au moment des fêtes.

Et comme pour toutes mes lectures de romans de Nora Roberts, je ne fus pas déçue. Je n’ai pas été déçue par ma lecture car il a comblé mes attentes c’est-à-dire une lecture rapide, agréable avec une romance toute douce. Cependant, il ne faut pas commencer ce genre de livre dans l’optique d’avoir un coup de cœur ou de trouver la perle rare.

Dans cette histoire, on trouve Pandora et Mickael qui vont hériter de la fortune de leur oncle à une condition. Ils doivent vivre ensemble pendant 6 mois dans la maison des Catskills. Ils vont tous les deux accepter malgré leurs réticences.
Le fait de vivre ensemble va inévitablement les rapprocher et ce, bien plus qu’ils ne l’auraient pensés.

Je ne lis pas beaucoup de romance mais j’ai trouvé que l’histoire était bien construite parce que les personnages ne brûlent pas les étapes.
Ils ont leur période d’adaptation à vivre ensemble où ils apprennent à mieux se connaitre, puis ils se posent des questions sur leurs sentiments et ils franchissent chaque étape l’une après l’autre.
Bref, ils ne sont pas dans le schéma « je te déteste » à la page 30 et « je couche avec toi » à la page 35.

J’ai également fortement apprécié de retrouver la touche de Nora Roberts avec l’intégration d’une intrigue hors romance mais qui va obligatoirement rapprocher les personnages car ils doivent être unis pour s’en sortir.
En effet, on va vite constater que quelqu’un essaye de leur mettre des bâtons dans les roues afin qu’ils n’arrivent pas à rester durant les six mois dans la maison et qu’ils perdent leur héritage.
Les personnages m’ont plu et tout particulièrement leur évolution car je dois avouer que Pandora m’a un petit peu énervé au début. Je l’ai trouvé très désagréable au moment où elle se plaint d’hériter des millions de dollars et qu’il faut forcément être une personne avare et égoïste pour accepter l’héritage. Pour moi, un tel raisonnement est aberrant et c’est une personne qui justement ne regarde que son nombril. Au lieu de se plaindre parce qu’elle ne sait pas quoi faire de cet argent, elle aurait pu penser à toutes les possibilités qui s’offrent à elle pour mettre sa famille en sécurité ou faire des donations ou créer une association par exemple.
Tout ceci est un détail dans le roman et est un passage assez bref mais ce trait de caractère ne m’a vraiment pas plu.

Quant au style d’écriture, il est fluide, simple, agréable et efficace. Tout ce qu’il faut pour ce genre de romance qui est parfaite lorsqu’on veut passer un moment tout doux avec sa lecture.

Commentaires

  1. Je connaissais absolument pas, mais je me le note pour l'an prochain !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Challenge Au fil des saisons et des pages

SAGA'SWAP

Les délices de Tokyo