dimanche 7 janvier 2018

La vie est belle après tout





Auteur: Carmel Harrington
Edition: Harlequin
Genre: romance
année de publication: 2017
nombre de page: 448



Synopsis

Et si le bonheur n'était qu'un choix ?
A l’approche des fêtes de fin d’année, Belle accumule les mauvaises nouvelles. Après avoir perdu la garde de la petite Lauren, une enfant qu’on lui avait confiée en tant que parent d’accueil et à qui elle s’était beaucoup attachée, voilà que son mari, Jim, son âme sœur, est victime d’un accident de voiture dont personne ne peut dire s’il en réchappera. Belle se sent alors si abattue qu’elle en vient à faire le vœu de ne jamais avoir existé. Mais il faut être prudent, avec les vœux. Car, en cette période de Noël, il y a parfois des anges pour vous entendre et vous exaucer…
A propos de l'auteur :Avec son mari et ses deux enfants, Amelia et Nate, Carmel Harrington jouit d’une vie assez idyllique en Irlande. Une vie remplie d’histoires, de chansons, de jeux de cache-cache, de Mickey, de balades sur la plage, de chatouilles, de bisous, de douceurs au chocolat… Mais surtout, une vie remplie d’amour. Et, cerise sur le gâteau, elle a à présent réalisé le rêve de sa vie, être écrivain, puisqu'elle est à la fois romancière et dramaturge. Alors, elle croit aux histoires qui se terminent bien et aux rêves qui se réalisent, parce que c’est ce qu’il lui est arrivé.

Mon avis

Comme toute romance de noël, j’avais un peu peur que ce soit trop gnan-gnan et qu’en conséquent, je n’accroche pas à l’histoire.
Heureusement ce ne fut pas le cas et j’ai passé un agréablement moment durant ma lecture.

Pour moi, la quatrième de couverture est une véritable catastrophe qui ne donne pas le vrai synopsis du roman.
Certes, l’évènement intégré dans le synopsis survient à la moitié du roman mais ce n’est pas l’élément principal du roman à mon sens.
Ce problème rejoint également la catégorie de genre dans lequel le roman est classé. En effet, le roman est classé dans la romance mais personnellement, je n’en suis pas convaincu.
A mon avis, la romance n’est pas l’élément principal de cette histoire. En tout cas, je ne l’ai pas du tout ressenti comme cela.

Dans cette histoire, on va suivre Belle dès son enfance où elle est ballotée de famille d’accueil en famille d’accueil jusqu’à ce qu’elle atterrisse chez Tess qui deviendra une vrai mère pour elle.
Après la découverte de son enfance, nous la suivront jeune adulte où l’on découvre comment elle en vient à devenir elle-même parent d’accueil et la dernière partie concernera une réelle remise en question sur elle-même et sa vie.

Le vrai thème de ce livre est la famille et l’amour parent-enfant. Cet aspect du livre m’a surprise parce qu’on ne s’attend pas du tout à être confronté à ce thème en choisissant ce livre mais ce fut une très belle surprise car l’auteur aborde très bien ce sujet. Elle y a mis beaucoup de tendresse sans pour autant nous épargner la dureté de certaines situations dont notamment l’abandon et le rejet qu’on dû subir certains enfants placés en famille d’accueil.

Dans l’histoire-même, le seul petit bémol que je donnerais est le côté magique qu’elle a intégré et qui pour moi est un réel décalage avec le reste de l’histoire. J’aurais préféré que l’auteur intègre cette partie sous forme par exemple d’un rêve plutôt que d’utiliser un phénomène magique.

En conclusion, j’ai passé un très bon moment de lecture avec une belle histoire ayant une certaine profondeur.

C’est un livre que je conseille en tant que petite douceur mais qui ne doit pas être considéré comme une romance car ce n’en est pas une.

1 commentaire:

  1. Je note, ça peut être sympa entre deux lectures plus denses !

    RépondreSupprimer