lundi 18 décembre 2017

Red Paint Bay




Auteur: George Harrar
Edition: Michel Lafont
Genre: Thriller
année de publication: 2013
nombre de page: 302



Synopsis

Simon Howe mène une vie presque parfaite : propriétaire et rédacteur en chef du journal local de la ville de Red Paint (« la ville la plus amicale du Maine »), heureux en mariage avec sa femme Amy, psychothérapeute et papa comblé d’un fils de 11 ans, Davey. Bon mari, bon père, patron compréhensif, Simon est un notable aimé et respecté de tous, un homme extrêmement sympathique. Cette existence paisible est brusquement chamboulée lorsqu’il reçoit une carte postale anonyme étrange, la première d’une série aux messages de plus en plus ambigus et inquiétants. Simon tente tout d’abord de les ignorer, mais la menace se fait bientôt plus précise et le danger se rapproche de sa famille. Un inconnu rôde près de sa maison, une ombre tourne autour de Davey lors d’une sortie à la fête foraine, la façade du journal est vandalisée… Pour Simon, c’est une bataille psychologique qui débute, mais il ne le sait pas. Et quand son mystérieux correspondant lui fixe un rendez-vous, il est bien décidé à tirer cette affaire au clair. Mais plutôt que des réponses, ce sont de nouvelles questions concernant son propre passé qui l’attendent. Que cache donc Simon qui appelle la vengeance de cet inconnu ? Plus qu’un simple roman policier, Red Paint Bay est une exploration glaçante de la culpabilité, du déni et des conséquences que porte en lui chacun de nos actes.

Mon avis

Ce roman n’a pas été une révélation pour moi et ne va surement pas rester dans ma mémoire. Pourtant, il revêt une certaine originalité et l’histoire n’est pas abordée comme on a l’habitude de le voir dans les thrillers.

Simon et Amy sont mariés depuis 16 ans et habitent à Red Paint, la ville la plus accueillante du Maine. Un jour, Simon va commencer à recevoir des cartes postales et leur vie va bousculer. En effet, ces cartes postales vont obliger Simon à revenir sur son passé et plus précisément au jour du bal de promo.

Dans ce roman, il n’y a pas d’action du tout et il est totalement basé sur les sentiments et particulièrement sur  le ressenti qu’une personne peut avoir sur un moment bien précis et ces conséquences. On va notamment s’attarder sur le fait que plusieurs personnes qui vivent le même événement ne vont pas du tout le vivre de la même manière et de là se pose la question principal du roman : Qui a raison ? Quelle interprétation est la bonne ?

Je ne peux pas vous en dire de trop sur l'événement qui fait débat dans cette histoire car on ne le découvre réellement qu’à la moitié du livre mais j’ai trouvé que la manière d’aborder le sujet était très original et nous amène à nous poser des questions pertinentes sur différents thèmes tel que le mensonge, la confiance ou encore quelle répercussion nos choix peuvent avoir sur le reste de notre vie et sur qui on est, ce que l’on devient. Un moment précis de notre vie peut-il nous définir pour le restant de notre vie ?

C’est clairement un roman de réflexion et je trouve cet aspect-là génial et pourtant… Je n’ai pas réussi à me passionner par l’histoire. Je pense qu’il aurait fallu un minimum d’action ou de rebondissement dans l’histoire pour réussir à garder le lecteur captivé. Hélas, l’histoire reste assez plate, sans vague. En plus de cela, le roman se termine avec une fin ouverte car on ne sait pas si l’événement invoqué dans le roman va avoir une quelconque conséquence sur la vie du personnage principal.

Et n’aimant pas trop les romans qui garde une fin ouverte, j’ai fermé ce livre avec un sentiment de déception quant à son contenu mais en étant contente d’en avoir terminé avec lui.

1 commentaire:

  1. Ah, moi non plus je n'aime pas les fins ouvertes... Du coup, je passe sur ce titre ! Merci pour la chronique :)

    RépondreSupprimer