vendredi 22 décembre 2017

Les chroniques lunaires, tome 4: Winter



Auteur: Marissa Meyer
Edition: Pocket jeunesse
Genre: science-fiction - jeunesse
année de publication: 2016
nombre de page: 987



Synopsis

La Princesse Winter est admirée par le peuple lunaire pour sa grâce et sa gentillesse. Malgré les cicatrices qui marquent son visage, on dit que sa beauté dépasse de loin celle de sa belle-mère, la Reine Levana.

Winter déteste Levana et sait que cette dernière n'approuverait pas ses sentiments pour son ami d'enfance, le séduisant garde Jacin. Mais la jeune fille n'est pas aussi faible que le croit la reine et cela fait des années qu'elle a entrepris de contrecarrer les plans de sa belle-mère. Avec Cinder et leurs alliés, Winter pourrait même avoir le pouvoir de commencer une révolution et gagner une guerre qui sévit depuis trop longtemps.

Est-ce que Cinder, Scarlet, Cress et Winter seront à la hauteur pour battre Levana et enfin trouver la paix qu'elles méritent?
Mon avis

J’étais très heureuse de me replonger dans l’univers de la saga des chroniques avec ce dernier tome et sans surprise, j’ai adoré.
Cette saga se base depuis le départ sur la réécriture de contes. Les trois premiers tomes faisaient références à cendrillon, le petit chaperon rouge et raiponce.
Dans ce tome-ci, l’auteur a décidé de réécrire le conte de blanche neige.

On y découvre Winter, la belle fille de Levana, ainsi que Jacin qu’on a déjà rencontré dans le tome 3.
Winter n’est pas scène d’esprit et a régulièrement des hallucinations car elle refuse d’utiliser son pouvoir lunaire et Jacin fait tout pour la protéger.
J’ai beaucoup aimé ces deux personnages qui vivent un amour interdit.
Jacin paraissait comme un personnage antipathique dans le troisième tome mais on le découvre sous un jour totalement nouveau et on se rend compte que les apparences sont parfois trompeuses.

J’ai également aimé retrouver tous les personnages des tomes précédents. Aucun n’a été mis de côté. Ils avaient tous leur importance et un rôle à jouer dans leur plan pour détrôner Levana.

Un autre point positif de ce tome est la découverte de la lune. C’est le premier tome qui se passe quasiment entièrement sur la lune. On y découvre le système politique mais aussi le peuple des lunaires.
On constate qu’il ne faut pas faire un amalgame entre un dirigeant et son peuple. Ce n’est pas parce qu’un dirigeant est mauvais que le peuple l’est aussi. Au contraire, une grande partie du peuple se trouve souvent opprimé par le dirigeant et ceux qui l’entourent.

L’intrigue avance un peu plus lentement que dans les autres tomes mais cela est normal puisque le livre est beaucoup plus épais avec ces 1000 pages. Cependant, on n’a pas le temps de s’ennuyer une seule minute car il y a toujours des rebondissements et surtout l’auteur met des bâtons dans les roues de ces héros. J’apprécie beaucoup cet aspect de l’histoire car les héros qui parviennent à la victoire sans difficultés ou échecs dans leur aventure sont tout sauf crédible.

Je quitte cette saga sur une note très positive et n’ai vraiment pas été déçue par la fin. Pour les personnes qui n’ont pas encore commencé à lire cette saga, je ne peux que vous la conseiller car c’est un petit bijou de la science-fiction.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire