mardi 28 novembre 2017

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur



Auteur: Harper Lee
Edition: Livre de poche
Genre : Drame - Historique
année de publication: 2013
nombre de page: 434

Synopsis

Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.

Mon avis
Ce roman est un classique américain dont j’ai beaucoup entendu parler comme étant un très beau livre. J’en ai entendu que du bien et j’avais peur de mettre la barre trop haute et d’être déçue par la suite d’autant plus que le résumé de livre étant assez court, on ne sait pas trop à quoi s’attendre.
Je me suis enfin décidée à le lire et j’en suis très heureuse. J’ai passé un très très bon moment avec ce livre et ces personnages.

Je pensais avoir un roman principalement axé sur le procès alors qu’il n’en est rien. Dans ce livre, on suit la vie de Scout, une petite fille, de sa famille et son entourage. Certes, il y a un passage où l’on suit le procès mais on le voit sous les yeux de Scout qui découvre son père, Atticus, en tant que défendeur d’un noir dans une société où il y a encore beaucoup de préjugés et de racisme.

J’ai beaucoup aimé suivre Scout et me suis sentie proche d’elle. C’est une petite fille pleine de vie, curieuse, qui cherche à comprendre le monde qui l’entoure.
A travers elle, on aborde des sujets de société difficile tel que le racisme, la place des personnes noires dans la société car à cette époque (les années 30), elles ne sont pas encore réellement intégrées et considérées comme l’égale d’une personne blanche surtout dans les états du sud des USA.
On y aborde également le jugement, le regard des autres, comment doit- on réagir quand on est la personne pointé du doigt parce qu’on est d’une opinion différente des autres. On observe comment Scout et son frère vont gérer le fait que leur père défende un noir face à des accusations faites par des blancs.
Indirectement, on aborde également la place de la femme à cette époque puisque Scout qui n’est encore qu’une enfant se voit reprocher de ne pas s’habiller en robe et de ne pas s’intéresser aux activités de jeunes filles comme la cuisine, prendre le thé, etc…  On nous montre bien comment était considérée la femme à cette époque et qu’elle devait répondre à des critères précis pour être considéré comme une dame.

Le fait d’aborder ces sujets délicats à travers le regard d’enfant est extrêmement intéressant, pertinent et rend notre lecture très agréable car le regard d’un enfant sur des évènements est beaucoup plus doux que celui d’un adulte. Et ça fait du bien d’avoir un peu de douceur…

Ce livre est une petite pépite qui n’est pas devenue un classique américain pour rien… si vous ne l’avez pas lu, foncez… vous ne le regretterez pas.



3 commentaires:

  1. J'en ai très souvent entendu parlé, mais je ne l'ai toujours pas lu. Il faudrait que je me penche sur la question...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux te dire qu'un chose : fonce... il est vraiment génial :D

      Supprimer
  2. Il est dans ma wish list depuis cette année et il faut vraiment que je le lise. Ton article me conforte d'autant plus dans cette idée. ;-)

    RépondreSupprimer