vendredi 18 novembre 2016

La famille, trésor de notre temps







                                                         
Auteur: Guy Gilbert
Edition: Philippe Rey
Genre: spirituel, sociologie
année de publication: 2016
nombre de page: 87

Synopsis

Son sacerdoce auprès des jeunes en souffrance a permis à Guy Gilbert de mesurer l’importance pour les enfants et les adolescents d’avoir une vie familiale stable et aimante où ils peuvent s’épanouir. 
La famille a toujours été au centre des préoccupations de l’Église, qui la considère comme la cellule de base de la société, celle qui défend les valeurs, qui les transmet aux nouvelles générations. À la suite du synode sur la famille et de la lettre apostolique du pape François en 2016, l’auteur s’interroge, dans ce livre complet et engagé, sur les défis pastoraux que pose l’évolution de la société : nombre croissant de divorcés remariés, mariage pour tous, homosexualité, sujets pour lesquels il prône une approche empreinte de miséricorde.Guy Gilbert fait surtout l’éloge de la famille comme lieu d’échange, de construction mutuelle, d’attention à l’autre, d’apprentissage de la vie, de l’amitié, de l’amour. De la foi aussi. Protégeons ce trésor de notre temps.
Je conseille ce livre qui se lit très rapidement et nous rappelle à quel point notre famille est précieuse. 



Mon avis


L’auteur amène une belle réflexion sur la famille et ses valeurs. Ses réflexions naissent des expériences qu’il a vécu où plutôt les expériences qu’on lui raconte. En effet, l’auteur est un prêtre et n’a donc jamais fondé de famille.

En commencent ce livre, j’avais peur qu’il n’y ai que la vision de la famille à travers la religion et que son opinion soit quelque part faussé par le fait qu’il ne s’est jamais marié, n’a jamais eu d’enfant, bref n’avait jamais fondé sa propre famille. 
Mais cette peur est vite partie et j’ai lu le livre d’un trait. Il arrive à mettre les bons mots sur chaque situation, amener des réflexions et des conseils très intéressants.

Il aborde la question de la famille de manière très large en parlant du mariage, de la vie de couple, des enfants, de l’homosexualité, de l’adoption, de l’éducation  et un peu de la religion.

Personnellement, je pense que ce livre reste accessible à tous même si on n’est pas de religion catholique comme l’auteur car il aborde principalement la religion sur la manière de vivre notre religion en couple/famille et ne transpose pas les préceptes de la religion catholique.

Cette lecture était très intéressante et je me suis trouvée en accord avec la plupart de ses opinions.

Quand à l’écriture de l’auteur, elle n’est pas élaborée mais ce n’est pas ce qu’on recherche dans ce genre de lecture. Au contraire, l’écriture simple et fluide est un atout. Elle nous permet de tourner les pages sans s’en rendre compte. Quand à la forme du texte, il a choisi d’écrire des minis chapitres qui font rarement plus de trois pages. Cela permet d’aller facilement aux points qui nous intéressent le plus si on ne veut pas tout lire mais surtout cela permet d’avoir une vision sur la question abordé qui est courte, claire, précise et dynamique. Cela permet aux personnes intéressées par le sujet mais pas fan des livres spirituels ou sociologiques d’apprécier pleinement ce livre. 


mercredi 2 novembre 2016

L'inconnue du Père-Lachaise


Auteur : Bénédicte Lapeyre
Edition : Albin Michel
Genre : policier
Année de publication : 2015
Nombre de page : 192



Synopsis

Dans les allées du Père-Lachaise où il aime se promener, le commandant Leclerc, policier à la retraite, croise une belle inconnue. Cette élégance, cette grâce mystérieuse ne lui sont pas étrangères, et brusquement, les souvenirs affluent : une gamine en état de choc, prostrée dans son silence, un homme d’affaires assassiné dans une cité d’Orgeville, un gang local aussitôt identifié, une affaire trop vite classée… Se pourrait-il que la petite fille de banlieue soit devenue cette femme, à quelques pas de lui ? Des tours de la Courneuve à l’île Saint-Louis, cette rencontre fortuite va pousser Leclerc à rouvrir le dossier… Et il découvrira un grand amour. Bénédicte Lapeyre évoque ici avec subtilité l’attachement émouvant de deux êtres que tout aurait dû séparer.

Mon avis

Un roman qui change de l’ordinaire. Un crime non résolu au moment des faits mais dont on connaîtra la solution des années plus tard grâce à une rencontre inattendue entre deux des personnages principaux.  

Cette enquête policière est abordée différemment que d’habitude et c’est ce qui fait le charme de ce roman.

Un homme est retrouvé mort chez lui. On se pose beaucoup de question car il vit dans un quartier extrêmement pauvre mais son appartement regorge de biens de valeur. Toutefois l’enquête ne donnera rien et le meurtrier n’est pas retrouvé. Des années plus tard, l’enquêteur chargé de cette affaire se pose encore beaucoup de questions surtout depuis la rencontre d’une mystérieuse femme au cimetière Pierre-Lachaise.

Nous trouvons trois personnages principaux dans ce roman.

Le commandant Leclerc, retraité et ancien enquêteur de la criminelle. Cet homme est un passionné et son métier était très important pour lui et il se remémore encore ces anciennes enquêtes.

Isabelle que nous retrouvons en tant qu’adulte mais qui a l’époque du crime était la petite fille mystérieuse sur les lieux du crime. Elle est clairement la clé de cette histoire car elle a vu ce qui s’est passé.

Et le dernier personnage principal est Marc Roc, un homme retraité et veuf qui décide du jour au lendemain de changer de vie et qui sans le savoir va l’amener à être tué.

Se sont trois personnages très différents, très attachants et qui normalement n’aurait jamais du se rencontrer.

L’auteur a décider de diviser le roman en trois parties : La rencontre entre le commandant Leclerc et Isabelle, le retour dans le passé en se concentrant sur l’histoire de la victime, Marc Roc et le dénouement de l’affaire.
Les deux dernières parties du roman sont très touchantes et nous font passé par différentes émotions tels que l’attendrissement, la joie, la tristesse et la stupéfaction.

Ce livre est catégorisé comme policier mais personnellement je ne suis pas d’accord avec ce choix. Certes, on trouve une enquête policière mais ce n’est pas le centre de l’histoire. Pour moi le centre de l’histoire est la relation entre les différents personnages et leur histoire à chacun.

Quant à la plume de l’auteur, elle est simple mais efficace. Elle décrit bien les situations et les sentiments de chacun, on s’imprègne totalement de son univers et elle arrive à nous émouvoir.


Ce roman a été une bonne lecture que je recommande à tout ceux qui aimeraient lire un livre qui change de l’ordinaire.