lundi 3 octobre 2016

Marion, 13 ans pour toujours


Auteur : Nora Fraisse
Edition : Le livre de poche
Genre : Témoignage
Année de publication : 2015
Nombre de pages : 192

Synopsis

« Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre.

Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.

J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.

J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.

J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.

J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie. »

Mons avis

Nora Fraisse est la mère de Marion, une jeune adolescente de 13 ans qui c’est suicidé suite à un harcèlement scolaire.

Elle nous parle un peu de sa fille mais elle aborde beaucoup plus le sujet sur l’après de la tragédie. Elle nous parle notamment de sa quête de la vérité et des réactions de l’entourage et plus particulièrement de l’école, les enseignants et élèves.

Ce témoignage est tragique et nous fait verser notre petite larme. Personnellement, je pensais que j’allais pleurer du début jusqu’à la fin et non… d’autres sentiments m’ont envahie : l’incompréhension et la colère. Je n’ai pas compris les réactions et agissements de l’entourage et tout particulièrement de la part du corps enseignement.

Je n’ai pas compris comment c’est personnes ont pu rester insensible à un tel drame et on pu rendre la situation encore plus difficile pour la famille de Marion.

Ce livre me semble très important car il montre du doigt un gros problème qui va au-delà des harceleurs. Comment peut-on lutter contre le harcèlement si on ne punit pas les harceleurs et même pire s’il arrive à trouver du soutien dans leurs actes.

Il est également impossible de lutter contre le harcèlement scolaire si l’école ne dénonce pas les problèmes, changement de comportement afin d’arrêter ces persécutions et d’empêcher que des drames surviennent.

S’il y a bien une chose à bannir c’est le silence. Pour une personne harcelée, cela doit être difficile d’en parler même si c’est la meilleure solution. Par contre, je ne vois pas pourquoi une personne tiers qui peut constater ou soupçonner un harcèlement ne fait rien.

On entend de plus en plus parler du harcèlement qui est un véritable fléau et je pense que ce livre doit être lu quand on veut combattre le harcèlement scolaire car il met en évidence de grandes lacunes de notre système et il faut connaître ces lacunes pour pouvoir les combler et combattre efficacement le harcèlement scolaire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire